Étapes de fabrication d’une babouche traditionnelle marocaine مراحل صنع البلغة المغربية التقليدية

        La fabrication de ces babouches est délicate. L’artisan doit avoir toujours les mains propres et sèches. La partie supérieure de la babouche est en peau de chèvre grené. Quand à la semelle, la partie plus précisément en contact direct avec le sol, est faite en peau de veau.

Les outils du cuir

      Après tout le travail de traitement des peaux et d’obtention du cuir, le cuir est enfin prêt à être vendu au confectionneur de babouches. Une pièce de cuir est suffisante pour confectionner un peu plus de deux paires de babouches.

Il appartient maintenant au cordonnier de créer des babouches à partir du cuir qu’il a acheté. Pour la partie supérieure, l’artisan découpe deux morceaux de cuir triangulaires soit à l’aide d’un gabarit soit à l’emporte pièce.

babouch

Pour s’assurer que le cuir est complètement nettoyé de ses morceaux de fourrure, un certain nombre de petites manipulations précèdent la réalisation de la babouche.

Point après point, la babouche est façonnée puis calibrée pour atteindre la forme désirée. Il y a trois manières de faire. La machine, la colle ou à la main. Ce qui change, c’est le temps de fabrication. Si les babouches sont confectionnées à la machine ou à la colle, la réalisation est rapide mais le résultat n’est pas à la hauteur pour faire office de soulier d’extérieur. La babouche est utilisable seulement pour la maison. L’artisan rassemble les deux morceaux de cuir triangulaires avec trois fils différents, un fil de nylon doublé d’un fil de soie pour une parfaite adhésion ensuite, un autre fil de soie, le seul apparent.

babou3

Maintenues ensemble par une triple couture, ces pièces sont attachées à la semelle. Cette dernière est composée de différentes parties, la supérieure en carton et peau de chèvre cousues entre elles, les deux sont rattachées à la dernière partie en peau de veau. La semelle et son chaussant sont alors assemblés.

Une fois l’assemblage terminé, elles sont lissées avec du savon de façon à ce que la couture soit invisible. Enfin, deux embauchons posés l’un sur l’autre et enfoncés au maillet donnent à la babouche sa forme. La dernière étape avant la vente de la babouche consiste à enlever les chutes de cuirs dépassant de la semelle afin de lui donner un aspect plus esthétique. Un confectionneur de babouches passe une journée entière à produire une seule paire de babouches, ce qui représente une somme de travail d’environ 10 heures.

De nombreux enfants travaillent dans la fabrication des babouches à bon marché. Ils font les découpages du cuir ou encore les collages.

Étape 1 : La semelle

Découpez les patrons de la semelle correspondant à votre pointure et posez-les tête-bêche sur le feutre écru.

Tracez les contours des deux semelles avec le crayon de papier gras et les découper.

Étape 2 : La partie haute de la babouche

Découpez les deux patrons qui forment le haut de la babouche et reportez-les 4 fois chacun sur la feutrine beige chinée, comme dans l’étape 1.

Découpez ces 8 pièces et séparez-les en deux tas : un pour le pied gauche et un pour le pied droit.

Étape 3 : La broderie

La broderie se fera sur les 2 parties externes qui composent le haut de la babouche.

Décalquez les dessins des volutes et reportez-les sur les 4 morceaux de feutrine.

Coupez 4 morceaux de ficelle de 50 cm chacun. Choisissez un des morceaux, passez la ficelle dans le chas de l’aiguille sans oublier de faire un noeud au bout.

Piquez sur l’envers du morceau de feutrine, au début de la volute, puis fixez la ficelle par de petits points invisibles, en suivant le motif.

A la fin de la volute, faites ressortir la ficelle sur l’envers et arrêtez-la avec un noeud.

Procédez de la même manière pour les 3 autres morceaux à broder.

Conseil : n’enlevez l’aiguille qu’une fois la broderie arrêtée car, sinon, il vous serait pratiquement impossible de la remettre.

Étape 4 : Le point de feston

Travaillez de gauche à droite.

Piquez l’aiguille au-dessus du tracé et ressortez-la sur le tracé.

Espacez régulièrement les points et conservez le fil à droite de l’aiguille.

Étape 5 : L’assemblage de la babouche

Pour le haut de la babouche : assemblez un côté gauche brodé sur un côté gauche uni et fixez-les par un simple point avant avec le retors blanc.

Procédez de la même manière pour les 3 autres parties restantes : 1 côté gauche et 2 côtés droits (A).

Réunissez 1 côté gauche et un côté droit par un petit point de feston avec le retors blanc (B).

Assemblez pour finir le dessus de la babouche à la semelle avec un point de feston très serré (C).

Rentrez les noeuds.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s